Menu

Catégorie de la page

Contrat état-BRGM 2018-2022

Contrat d’objectifs et de performance : des cibles atteintes voire dépassées sur 2019

Introduction d'entête
Synonyme de visibilité et de lisibilité, le COP signé en 2019 focalise l’action du BRGM autour de six grands enjeux scientifiques et socio-économiques pour servir une nouvelle stratégie scientifique. L’année écoulée remplit globalement ses objectifs.
Corps
Image
La biolixiviation est un champ de recherche pour valoriser les déchets miniers et électroniques par l’action de bactéries contenus dans les réacteurs. © BRGM – C. Boucley

Un bilan satisfaisant, avec de nombreux objectifs dépassés : la première année de mise en œuvre du COP, contrat d’objectifs et de performance pour la période 2018-2022, marque un effort du BRGM pour déployer sa nouvelle stratégie scientifique ainsi que l’ensemble des actions qui sont identifiées dans le contrat. Des points, qui restent à améliorer pour les années à venir, témoignent de la recherche d’excellence de l’établissement dévolu aux géosciences.

Pragmatisme et valorisation

Signé le 20 mars 2019, le nouveau COP est articulé autour de six axes, et comprend 20 objectifs déclinés eux-mêmes en 125 actions. L’ensemble se veut plus pragmatique, et met l’accent sur le transfert de la recherche vers l’expertise pour les pouvoirs publics et l’industrie en déployant d’importants efforts de valorisation. La diversification, l’international et, sur le plan des champs de recherche, le développement durable, sont au cœur du COP et ont structuré l’effort de l’Établissement.

Six axes pour mesurer l’avancement

2019 fut l’année de lancement de la plupart des actions du COP. L’analyse de l’avancement du contrat affiche un très bon bilan quantitatif et qualitatif. Ainsi 103 actions ont pu être engagées, avec des avancées qui se mesurent à hauteur de 85 % des objectifs atteints dans leur ensemble.

 

Axe 1 /  Promouvoir une politique de recherche au service de la production de connaissances, de l’expertise et de l’innovation

Il s’agit de clarifier et de rendre plus visible la stratégie scientifique du BRGM : une stratégie qui a été finalisée et validée, et des programmes qui ont été mis en place avec une cartographie des projets et une gouvernance effective. Cependant, l’élaboration du processus de veille stratégique et prospective a été reportée à 2020.
La politique de renforcement de l’ancrage avec la recherche académique s’amplifie nettement : 89 doctorants pour un objectif du COP de 80. De même, notre production scientifique atteint 177 publications dans des revues internationales WoS (Web of Science) et s’approche de l’objectif à terme de 200. Les partenariats scientifiques nationaux et internationaux restent à renforcer.

Image

Axe 2 /  Déployer l’expertise du BRGM en appui aux politiques publiques

À noter l’affermissement du continuum entre les actions de recherche et l’expertise conduite pour les pouvoirs publics, en particulier pour l’élaboration et le suivi des politiques de développement durable et d’après-mine. Il demeure nécessaire de renforcer ces actions aux niveaux européen et international.

Image

 

Axe 3 /  Soutenir une politique volontariste de valorisation, d’innovation et de transfert

La culture de l’innovation s’installe par le déploiement d’un processus de valorisation et d’innovation. La dynamique de valorisation de la recherche par le transfert de technologie est bonne, avec un nombre de projets labellisés en maturation en hausse, et une augmentation des demandes de brevets. Des dispositifs d’incitation à l’essaimage ont été testés.

Image

 

Axe 4 /  Renforcer la stratégie européenne et internationale du BRGM

Image
Carte de favorabilité des zones de glissements dans le massif cristallin des Maures ; prise en compte du paramètre altération et de la géométrie des structures (schistosité). © BRGM - C. Allanic

La compétitivité du BRGM comme acteur important des programmes européens progresse aussi, avec de meilleures capacités de réponses aux appels à projets, et des financements européens dans le cadre de H2020 supérieurs aux précédents PCRD.

Image

 

Axe 5 /  Développer une politique de site et de formation alignée sur la stratégie scientifique

L’intégration du site scientifique et technique d’Orléans a été accentuée, dans le cadre de la politique du site Centre Val-de-Loire, avec des initiatives dans le numérique et la collaboration au sein de l’UMR ISTO. Des démarches pour consolider nos capacités scientifiques sur les risques littoraux en Aquitaine ont été initiées.

Image

 

Axe 6 /  Dynamiser la gouvernance et le pilotage

Image
Répondre aux questionnements pour éclairer la société sur les recherches menées. © BRGM - C. Boucley

Enfin, le pilotage des ressources humaines progresse : création de la première tranche du SIRH, de l’Observatoire des métiers, du baromètre social, QVT, actions sur la déontologie... Et la gestion des opérations devient plus efficace au service de la stratégie de l’Établissement : management par objectifs, nouveaux programmes.
Pour conclure, citons le développement de l’image du BRGM et de nouveaux liens avec les décideurs publics et la société.

Image

 

authors
Exergue
L’avancement du contrat affiche un très bon bilan quantitatif et qualitatif.
Prénom de l'auteur
Thierry
Nom de l'auteur
Winter
Fonction de l'auteur
Directeur adjoint de la Stratégie, de la Recherche et de la Communication BRGM