Menu

Catégorie de la page

BRGM et innovation

La valorisation de la recherche placée au cœur du BRGM

Introduction d'entête
Poursuivant une politique initiée par le BRGM il y a 3 ans, 2019 a été marquée par la volonté de favoriser l’innovation, accompagnée d’actions concrètes au service de thèmes scientifiques émergents à fort potentiel économique. Déjà, vingt projets robustes ont vu le jour.
Corps
Image
Signature de la prise de participation dans Soltracing qui utilise une méthodologie BRGM pour les terres excavées. © BRGM

La valorisation par l’innovation est un axe clé du BRGM, avec la recherche et l’expertise. L’ADN de l’organisme est et reste la recherche appliquée ; mais avec, à la clé, un budget annuel de 500 000 euros, grâce au programme lancé il y a trois ans et véritablement opérationnel depuis 2019. Il s’agit d’orienter une part significative de la recherche vers le transfert et la valorisation économique, tout en continuant à faire évoluer les modes opératoires pour placer parmi les objectifs des chercheurs la notion de ROI (retour sur investissement) de leurs travaux. À l’appui de cette démarche : un nouveau processus de valorisation de l’innovation.

Un nouveau processus de maturation des projets

C’est un processus formel et rigoureux de maturation des projets de valorisation économique, mis au point par la direction du Développement du BRGM. Il vise à établir la feuille de route de tout projet de recherche appliquée afin d’évaluer dès l’amont son potentiel économique, puis de le formater pour parvenir au succès sous forme de brevet, de start-up interne, de véritable entreprise ou de développement en partenariat avec un acteur industriel. Ce processus de maturation sélectionne des projets pépites, et instille dans tous les autres une démarche de type entrepreneuriale pour optimiser leur valorisation.

Les chercheurs doivent donc devenir aussi des intrapreneurs... Comment sensibiliser à l’innovation ? connaître mieux son marché avant de lancer un projet ? se différencier ? Une méthodologie spécifique a été établie : d’abord la définition de la proposition de valeur de la solution, puis l’établissement du modèle d’affaires et enfin la rédaction d’un business plan. Le tout directement sous la houlette de la direction générale, avec le soutien de la direction du Développement.

Cette démarche, qui ambitionne de renforcer l’image d’innovation et la création de valeur, s’applique désormais à tous les enjeux de la nouvelle stratégie scientifique du BRGM. Elle aboutit à 20 projets comme SEMS (méthode géophysique de mesure électromagnétique aéroportée), CARGO, SURICATE Nat, MétéEAU Nappes ou Soltracing (voir Soltracing ci-dessous), une entreprise exploitant une méthodologie BRGM pour les terres excavées.

Image
Suricate-Nat utilise la réactivité du réseau social twitter. Son algorithme étudie les publications des utilisateurs pour mesurer l’ampleur et la localisation d’un risque naturel. © BRGM

Elle a aussi rassemblé plusieurs initiatives : un concours d’innovation ; une formation à la valorisation de l’innovation suivie par vingt chercheurs (qu’est-ce qu’une innovation ? comment passer de la recherche à la valorisation ?) ; ou encore une formation des directeurs de programmes scientifiques par l’université Paris-Dauphine.

Texte encadré

Soltracing : un service inédit de traçabilité des terres excavées

Le BRGM a pris, via sa filiale SAGEOS, une participation de 40 % dans Soltracing, solution 100 % française de sécurisation des flux de terres excavées. Cela donne naissance à un nouveau service digital de traçabilité pour vérifier l’acceptabilité de terres excavées dans une opération de valorisation, et valider la conformité des évacuations d’un chantier. On diminue ainsi le risque de pollution suite à la réutilisation de terres excavées.

authors
Exergue
Les chercheurs doivent aussi devenir des intrapreneurs... Cette démarche veut renforcer l’image d’innovation et la création de valeur au BRGM
Prénom de l'auteur
Dominique
Nom de l'auteur
Morin
Fonction de l'auteur
Responsable Innovation